Philosophie, éthique, accueil

Hemerocale

Dans le monde contemporain où nous vivons, nous sommes soumis à une pression et une accélération inédites !

Notre corps et notre psychisme ont leurs limites que nous devons apprendre à respecter. Ne courons plus, adoptons la "slow life", écartons ce qui nous intoxique et convoquons ce qui nous nourrit. Osons la voie du sentir, en pleine résonance avec soi, l'autre et la nature.

Venez nourrir le souffle vital, sentir la solidité du sol, générer confiance, apaisement et éveil de l'être à partir de propositions émanant du Yoga, du Tai chi chuan, du Qi Gong, de l'Eutonie, du Shiatsu, de la Méditation, de la Danse et de l'Art-performance contemporaines, des Techniques modernes du corps. Réservez aussi un court séjour zen dans notre formule "ressourcement", avec méditation, bain finlandais, randonnées accompagnées en forêt et pratique de sylvothérapie en japonais "shinrin-yoku", shiatsu ou massage, repas bio partagé ...

Le sens de l'accueil

Accueillir un nouveau visage, c'est accueillir ce qui s'y dépose entre nos mains de son métier d'être.
Comme l'écrit si bien Emmanuel Levinas "le temps n'est pas le fait d'un sujet isolé et seul, mais il est la relation même du sujet avec autrui". Le temps c'est plus précisément encore la vérité et l'authenticité de cette relation à l'autre. Cet éveil à l'autre rend la vie humaine. Quand l'autre me regarde, j'ai à l'envisager et à ne pas le laisser seul face à l'inexorable.

 

 

 

Fleur d accueil

Parcourir, cheminer, explorer

Thu516o9h7

Nous vous proposons de l'immersion en Pleine Présence Sensitive dans des expériences et des explorations diversifiées, collectives et individuelles.
C'est votre trajet d'un atelier à l'autre et d'une personne à l'autre qui vous branchera sur la source de vie en vous. Vous ressentirez alors le désir de vous déployer en cohérence avec vos inspirations profondes. Ce qui compte, c'est de parcourir le chemin avec l'âme d'un explorateur, dans l'ouverture et la présence des sens. Chacun d'entre nous a besoin d'autrui pour remonter vers la source, pour aller plus loin dans sa propre transition de vie, pour découvrir ses qualités d'être.

Respirons, partageons, convoquons ce qui nous nourrit et écartons ce qui nous intoxique, épurons et prenons soin du monde, qui a en a grandement et urgemment besoin.

L'éthique du contact

Notre éthique repose sur un travail sérieux, en pleine conscience et respectant les rythmes des uns et des autres, l'intégrité physique, psychique et spirituelle de chaque personne mais aussi sa souffrance et son potentiel.
Nous avons tous un code de déontologie spécifique, de l'expérience, des compétences reconnues où le secret professionnel y est essentiel. Nous sommes tous engagés dans un processus de formation continue et d'intervision de nos pratiques.
Les règles qui prévalent dans nos ateliers sont :
la convivialité, le dialogue, le tact, le respect de la parole et du corps, une discrétion qui doit néanmoins permettre aux informations pertinentes de circuler entre les personnes.
Si des photographies ou des vidéos à destination du blog et du site internet de Touches de Vie devaient être prises, cela se fera toujours avec votre plein accord. La même réserve et discrétion est demandée à chacun(e) sur les réseaux sociaux car tout ce qui est vécu dans le groupe appartient au groupe. 
Dans les séances individuelles, la pratique du toucher se fera aussi en plein accord avec vous en respectant les limites qui sont propres à chacun(e). 
Nos tarifs rendent accessibles à toutes et à tous, le parcours de transition.

 

Photo-affiche de Michel François

Photo-affiche de Michel François

 

L'éloge de la lenteur : détendre le corps et l'esprit

Dsc 3655

Maîtriser le souffle, alterner le souple et le tonique, faire circuler l'énergie vitale, pacifier, clarifier, discerner, épurer, nourrir son espace intérieur avec du beau et du vrai, prendre confiance en soi et en l'autre, se verticaliser, s'envisager mutuellement, tisser ensemble du lien, parcourir l'itinéraire du dedans... tout cela ne peut se faire que dans la lenteur. Seul le slow peut dénouer nos torsions, nous inviter à respirer à travers notre douleur, nous ouvrir à la vibration et à l'éveil.
Comme le disait Gandhi "soyez le changement que vous voulez dans le monde".

 

La voie du sentir

La voie du sentir telle que l'évoquait Luis Ansa, c'est l'immersion totale dans la sensation du corps. Nous sommes alors des "proches" qui font ensemble un travail d'exploration et de nettoyage en profondeur. Ce processus d'éveil sensitif global du corps met en mouvement toutes nos cellules, molécules et atomes. L'alchimie de ce chemin nous permet d'émerger dans une nouvelle présence et réception de soi, de l'autre et du monde.

Photo-affiche

Photo-affiche "We find wildness" Michel François

Terre et corps

La terre de planete d arc en ciel l europe 23051499

Nous n'avons qu'une seule planète pour vivre, la terre. Et chacun(e) n'a qu'un seul corps. L'écologie s'applique aussi bien à mon être qu'au monde. Si tu soignes une cellule de ton corps ou une parcelle de terre, c'est tout ton corps et toute la planète que tu soignes. Saches seulement que les portes d'une écologie de l'être ne peuvent s'ouvrir que de l'intérieur.

Développons l'une ou l'autre piste proposée par le film "Demain". Devenons de vrais écologistes et des citoyens responsables. Respectons tout ce qui vit ainsi que le support minéral de la vie. Cultivons la paix et le développement spirituel, la compassion. Créons le vivre ensemble de demain.

Les maladies de notre civilisation contemporaine

En quelques jours, mon corps entier est devenu douloureux. Globale et continue, la douleur varie en intensité et migre d'un endroit à l'autre de mon corps mais elle ne me quitte plus. Plus moyen de mener une journée normale, plus une nuit réparatrice. Après une heure de travail, je suis épuisée, mon moral chute. Désolée pour mes proches qui ne comprennent pas ce qui m'arrive. Je suis de plus en plus souvent absente au travail et mon médecin est de moins en moins d'accord de me donner un certificat d'incapacité de travail. Il ne comprend pas, moi non plus !  Il m'envoie chez le spécialiste et le diagnostic tombe enfin: c'est une fibromyalgie.  Je ne peux plus assumer un plein-temps même si cela n'arrange pas mes finances. On me parle d'un manque de volonté, on me prescrit des tas de médocs, qui ne font pas grand chose, je lis le mépris dans le regard de certains, je dois réorganiser ma vie en fonction de ces douleurs et de mes forces.

J'ai investi toute mon énergie dans le boulot au point de délaisser le reste. La pression à la performance et à la productivité est importante. On m'en demande toujours davantage. Tout doit être parfait et rapide. Il me faut prester de nombreuses heures supplémentaires et je m'exécute. Et tout d'un coup, rien ne va plus, ma tête reste "dans le guidon, dans la course" alors que mon corps me dit stop. Je cours tel un automate, je produis mais je commence à faire des gaffes et à disjoncter. Je n'en dors plus. J'ai brùlé toutes mes forces dans cette bataille professionnelle, je ne parviens plus à me concentrer, à retenir les informations pertinentes, à projeter, anticiper, décider. Poussé par mon entourage, je consulte enfin. Le diagnostic tombe, c'est un burnout.  J'en ai pour des mois à récupérer. Peut-être devrais-je même réorienter ma carrière et mon existence ?

Un beau jour, lors d'une mammographie de routine, le visage de la sénologue m'a alertée. Elle me donne rendez-vous très rapidement pour une biopsie. Une semaine d'attente anxiogène pour avoir le résultat qui confirme mon mauvais pressentiment. C'est un cancer. Bilan médical d'extension, passage rapide par le bistouri, chimiothérapie et radiothérapie avec plein de dommages collatéraux dans mon corps qui est pour longtemps dans les mains du corps médical. Hormonothérapie durant cinq années au minimum avec son lot d'insomnies à la clé. Qualité de vie modérée et épée de Damoclès car un certain nombre récidive et quelques-unes meurent autour de moi, même si l'on dit que l'on en meurre presque plus ! J'ai pleinement conscience que je suis plus que jamais éphémère, mes valeurs évoluent en profondeur et je réorganise mon existence.

D'où cela nous vient-il ? C'est comme une épidémie de civilisation : j'entends les chutes autour de moi, fibromyalgie, burnout, cancer, suicide... Mon réel s'est décalé de celui des insouciants ordinaires qui bossent sans sourciller, mangent n'importe quoi, boivent et fument. A leurs yeux, je suis fragile, hypersensible... La vie continue, chacun(e) pense et dépense, juge et compare, rivalise et domine sans se rendre compte que l'air que l'on respire est bien pollué, que la nourriture industrialisée et non-bio est bien plus empoisonnée que l'on ne veut croire, que c'est bien le règne de l'égocentrisme, de l'indifférence et de l'intimidation ordinaires. Et pourtant, l'épreuve m'a ouvert à la simplicité volontaire, à la compassion et aux vraies touches de vie. Est advenu pour moi, le moment d'une Pleine Présence Sensitive au Monde pour me tenir en santé physique, mentale, relationnelle, pour vivre pleinement ma vie avec les autres.

Couvertures